Accéder directement au contenu Accéder directement à la navigation
Pré-publication, Document de travail

Pourquoi utilisons-nous des modèles faux ?

Résumé : Comment comprendre qu’au cœur des outils mathématiques utilisés quotidiennement par des acteurs financiers pour guider leurs décisions se trouve l’assimilation de deux situations – les situations d’aléa et d’hétérogénéité – que les outils statistiques permettent très inégalement de saisir ? L’article retrace la façon dont l’amalgame entre les situations d’aléa et les situations d’hétérogénéité en vient à jouer le rôle d’une institution déterminante, bien qu’implicite, au sein des raisonnements financiers contemporains. Sont explorées les deux scènes sociales où cette assimilation est susceptible d’être engagée : celle de ses usages théoriques, dans l’espace social où s’écrit et se développe la théorie des probabilités et les usages qui en sont faits en mathématiques financières et en économie ; celle de ses usages pratiques, dans les organisations et les marchés où sont utilisés les modèles qu’elle contribue à fonder, en se concentrant plus particulièrement sur le secteur des assurances.
Type de document :
Pré-publication, Document de travail
Liste complète des métadonnées

https://hal-sciencespo.archives-ouvertes.fr/hal-01521680
Contributeur : Spire Sciences Po Institutional Repository <>
Soumis le : vendredi 12 mai 2017 - 10:28:42
Dernière modification le : vendredi 2 juillet 2021 - 13:59:53

Identifiants

Collections

Citation

Pierre Francois, Sylvestre Frezal. Pourquoi utilisons-nous des modèles faux ?. 2017. ⟨hal-01521680⟩

Partager

Métriques

Consultations de la notice

159