Le plafond de verre chez les enseignants chercheurs en sociologie et démographie - Archive ouverte HAL Access content directly
Journal Articles Travail, genre et sociétés Year : 2016

Le plafond de verre chez les enseignants chercheurs en sociologie et démographie

(1) , (2)
1
2

Abstract

La féminisation de l’enseignement supérieur français va croissante : la discipline « sociologie, démographie » illustre bien cette évolution puisqu’en 2012 44 % des enseignants-chercheurs en « sociologie, démographie » sont des femmes alors que ce taux ne s’élevait qu’à 24 % en 1984. Pourtant, cette féminisation croissante cache la persistance d’un plafond de verre. Cet article en montre l’existence et cherche à l’expliquer. À cet effet, la carrière des enseignants-chercheurs est analysée étape par étape (qualification, accès au corps des maîtres de conférences, éventuelle qualification comme professeur, accès éventuel à ce corps) à l’aide de données individuelles concernant la période 1984-2013. Si l’accès au corps des maîtres de conférences ne semble pas (ou plus) être entaché d’une inégalité défavorable aux femmes, ce n’est pas le cas de l’accès au corps des professeurs : le plafond de verre se situe sur le chemin qui mène les maîtres de conférences au statut de professeur.
Fichier principal
Vignette du fichier
2016-chenu-le-plafond-de-verre-v-auteur.pdf (530.5 Ko) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)

Dates and versions

hal-01499303 , version 1 (31-03-2017)

Identifiers

Cite

Alain Chenu, Olivier Martin. Le plafond de verre chez les enseignants chercheurs en sociologie et démographie. Travail, genre et sociétés, 2016, 2 (36), pp.135-156. ⟨10.3917/tgs.036.0133⟩. ⟨hal-01499303⟩
135 View
1181 Download

Altmetric

Share

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More