Accéder directement au contenu Accéder directement à la navigation
Article dans une revue

Du grand soir au clair-obscur : Expertise économique et privatisation bureaucratique de l’assurance maladie

Résumé : Depuis quelques années, la prise en charge des dépenses de santé par la Sécurité sociale se réduit sous l’effet d’un transfert de charges vers les assurances complémentaires et les assurés sociaux. Cet article compare le contexte dans lequel est intervenu un recours accru aux acteurs privés en matière d’assurance maladie au cours de deux périodes, caractérisées par un débat controversé dans les années 1980 et par un débat plus discret dans les années 2000, alors même que le recours aux acteurs privés est alors plus net. Ce paradoxe est expliqué à partir des positions relatives des principaux acteurs impliqués dans ces débats, notamment les acteurs publics et privés de l’assurance maladie et les experts économiques, qu’ils soient administratifs ou académiques. Le rapprochement de ces différents acteurs dans un nouveau complexe institutionnel réduit l’espace des différends, auparavant moins circonscrit. Engagé par des acteurs administratifs et développé dans un cadre institutionnel à dominante publique, le recours aux acteurs privés apparaît en définitive sous la forme d’une privatisation bureaucratique, dont il reste à savoir si le caractère bureaucratique favorise ou contient au contraire les effets d’une privatisation en clair-obscur.
Type de document :
Article dans une revue
Liste complète des métadonnées

https://hal-sciencespo.archives-ouvertes.fr/hal-01465533
Contributeur : Spire Sciences Po Institutional Repository <>
Soumis le : dimanche 12 février 2017 - 18:57:58
Dernière modification le : vendredi 2 juillet 2021 - 13:59:53

Identifiants

Citation

Daniel Benamouzig. Du grand soir au clair-obscur : Expertise économique et privatisation bureaucratique de l’assurance maladie. Actes de la Recherche en Sciences Sociales, Editions du Seuil, 2012, pp.56 - 73. ⟨hal-01465533⟩

Partager

Métriques

Consultations de la notice

209