Accéder directement au contenu Accéder directement à la navigation
Article dans une revue

Eugène Lerminier saint-Simonien ou la nationalisation de la science juridique française

Résumé : L’engagement saint-simonien de Lerminier fut des plus éphémères. Ses premiers contacts avec les membres de l’École se situent quelques jours après les « Trois Glorieuses ». Ayant revêtu l’habit bleu des saint-simoniens, il signe, dans Le Globe dont il est un rédacteur actif, le 26 octobre 1830 un article élogieux sur Saint-Simon, anticipant ainsi le changement de direction éditoriale du journal sous la conduite de Pierre Leroux. Habile orateur, Lerminier s’essaie vraisemblablement, avec un certain succès, à la propagande saint-simonienne dans la salle Taitbout et professe dans les salons de la rue Monsigny. Pourtant, dans des conditions assez mystérieuses, il organise son départ pour l’Italie et rompt brutalement avec ses anciens amis en novembre 1830. Devenu titulaire de la chaire d’histoire des législations comparées au Collège de France (mars 1831), Lerminier ne cessera plus de justifier sa rupture avec les disciples de Saint-Simon qui d’ailleurs nourriront à son égard un fort ressentiment. [Premières lignes]
Type de document :
Article dans une revue
Liste complète des métadonnées

https://hal-sciencespo.archives-ouvertes.fr/hal-01462076
Contributeur : Spire Sciences Po Institutional Repository <>
Soumis le : jeudi 9 mars 2017 - 16:43:21
Dernière modification le : vendredi 2 juillet 2021 - 13:59:53
Archivage à long terme le : : samedi 10 juin 2017 - 12:51:46

Fichier

2011-audren-eugene-lerminier.p...
Fichiers produits par l'(les) auteur(s)

Identifiants

Collections

Citation

Frédéric Audren. Eugène Lerminier saint-Simonien ou la nationalisation de la science juridique française. Corpus : revue de la philosophie, Association pour la revue Corpus / IREPH - Université Paris Nanterre 2011, pp.1 - 13. ⟨hal-01462076⟩

Partager

Métriques

Consultations de la notice

159

Téléchargements de fichiers

182