Autocontrôle, traçabilité, responsabilité - Archive ouverte HAL Access content directly
Journal Articles Sociologie du Travail Year : 1998

Autocontrôle, traçabilité, responsabilité

(1)
1

Abstract

L'autocontrôle est devenu aujourd'hui un outil au service des stratégies de la «Qualité Totale». En s'appuyant sur le cas précis d'ateliers de montage d'une usine d'automobile française, l'A. souligne les difficultés d'application d'un tel principe. L'autocontrôle allie en effet deux modalités potentiellement contradictoires : la traçabilité (enregistrement de toutes les défaillances signalées par les opérateurs) et la responsabilité. Si elle permet de mieux remédier aux défaillances humaines et techniques, la traçabilité n'en devient pas moins problématique dès lors qu'il s'agit d'imputer des responsabilités. Aussi, en cas d'incident, et pour éviter des accusations qu'ils jugent infondées ou trop stigmatisantes, les opérateurs savent-ils contourner les canaux formels pour assurer malgré tout la qualité de la production
Fichier principal
Vignette du fichier
1998-rot-autocontrole-tracabilite-responsabilite.pdf (603.02 Ko) Télécharger le fichier
Origin : Publisher files allowed on an open archive

Dates and versions

hal-01403980 , version 1 (28-11-2016)

Licence

Attribution - NonCommercial - NoDerivatives - CC BY 4.0

Identifiers

Cite

Gwenaële Rot. Autocontrôle, traçabilité, responsabilité. Sociologie du Travail, 1998, 40 (1), pp.5-20. ⟨10.3406/sotra.1998.1307⟩. ⟨hal-01403980⟩
190 View
529 Download

Altmetric

Share

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More