Pouvoir relationnel, pouvoir statutaire. Une analyse organisationnelle des architectes en situation de travail - Archive ouverte HAL Access content directly
Journal Articles Sociologie du Travail Year : 2016

Pouvoir relationnel, pouvoir statutaire. Une analyse organisationnelle des architectes en situation de travail

(1)
1

Abstract

The article discusses the issue of the vulnerability of professionals. It questions the ability of professionals to defend their expertise in organisations characterised by extensive formal controls and a far-reaching division of labour. Based on ethnographic fieldwork on the preparation of an architectural project in Paris and drawing on an organisation theory perspective, the article reconsiders the sources of professionals’ power. It argues that this power has two distinct sources: the status that professionals draw from control over their jurisdiction (status-based power), and a capacity for negotiated action among interdependent actors (relation-based power). The article shows that, even in highly restrictive environments, architects may develop new forms of resistance and find alternative areas of control. They do so by relying on the robustness of their professional status and by using the social relations that shape their working environment.
L’objectif de cet article est de contribuer au débat sur la vulnérabilité professionnelle. Il interroge la capacité des professionnels à défendre leur expertise dans des contextes organisationnels marqués par des formes de contrôle renouvelées et une division du travail poussée. Il s’appuie pour cela sur une enquête ethnographique de plusieurs mois portant sur le travail de conception d’un projet architectural parisien. Croisant les outils de la sociologie des professions avec ceux de la sociologie des organisations, nous proposons d’appréhender le pouvoir des professionnels non pas seulement comme un attribut statutaire lié à la professionnalisation d’un groupe social (pouvoir statutaire), mais aussi dans sa dimension relationnelle, c’est-à-dire comme une capacité d’action négociée dans un système d’interdépendances (pouvoir relationnel). L’article montre que face aux contraintes très fortes auxquelles ils sont soumis dans leur contexte de travail, les architectes développent des formes de résistance et de nouveaux espaces de pouvoir à partir de ressources qu’ils tirent, d’une part, de la solidité de leur statut et, d’autre part, des relations sociales qui composent leur contexte de travail.

Dates and versions

hal-01391563 , version 1 (03-11-2016)

Identifiers

Cite

Marie Piganiol. Pouvoir relationnel, pouvoir statutaire. Une analyse organisationnelle des architectes en situation de travail. Sociologie du Travail, 2016, 3 (58), pp.253-272. ⟨10.4000/sdt.1144⟩. ⟨hal-01391563⟩
431 View
0 Download

Altmetric

Share

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More