Skip to Main content Skip to Navigation
Journal articles

Faut-il remettre en question les baisses de cotisations sociales ?

Résumé : La France est fréquemment décrite comme l’un des pays où les prélèvements obligatoires sont parmi les plus élevés du monde. Cependant, une autre réalité française, moins connue, doit aussi être prise en compte: la France est également l’un des pays où les politiques d’exemption fiscale et d’exonération de cotisations sociales sont les plus développées. En 2011, l’ensemble des politiques socio-fiscales ayant trait à la protection sociale et à l’emploi représentait une valeur comptable de 94 milliards d’euros (Zemmour 2013). Parmi ces politiques, la stratégie française pour l’emploi, qui met en œuvre une réduction du coût du travail, occupe une place importante. Deux programmes visent spécifiquement à faire baisser le coût du travail des emplois peu qualifiés : les exonérations générales de cotisations employeur et les dispositifs concernant l’emploi de salariés à domicile. Les pertes de recettes fiscales et sociales au titre des deux politiques représentaient en 2011 27 milliards d’euros soit 1,3 point de PIB.
Complete list of metadata

Cited literature [8 references]  Display  Hide  Download

https://hal-sciencespo.archives-ouvertes.fr/hal-01384307
Contributor : Spire Sciences Po Institutional Repository Connect in order to contact the contributor
Submitted on : Wednesday, October 19, 2016 - 4:26:23 PM
Last modification on : Tuesday, October 19, 2021 - 11:33:18 PM

File

liepp-debatsliepp-2.pdf
Publisher files allowed on an open archive

Identifiers

Citation

Clément Carbonnier, Bruno Palier, Michaël Zemmour, Yannick l'Horty, Jean-Luc Tavernier. Faut-il remettre en question les baisses de cotisations sociales ?. Débats du LIEPP, 2015, pp.1 - 22. ⟨hal-01384307⟩

Share

Metrics

Record views

325

Files downloads

363