Accéder directement au contenu Accéder directement à la navigation
Article dans une revue

Des conséquences conjoncturelles de la régulation monétaire

Résumé : Des consequences conjoncturelles de la regulation monetaire Dans les dernières années, de nombreuses banques centrales ont conduit leur politique monétaire de façon à atteindre un certain objectif pour un certain agrégat monétaire ou financier. Dans le cadre d'un pays de taille moyenne, en change fixe, l'article analyse de façon exhaustive la liaison entre le choix de l'agrégat financier contrôlé et la capacité de la politique monétaire à stabiliser la production et les réserves de change. La première partie de l'article fait le lien entre notre analyse et celle de l'article célèbre de Poole : elle introduit le vocabulaire utilisé qui s'inspire de B. Friedman. Un modèle simple, quasi comptable, est présenté dans la seconde partie. Il permet d'étudier la sensibilité des agrégats financiers au taux d'intérêt (troisième partie), les propriétés stabilisatrices de la politique monétaire selon l'agrégat contrôlé (quatrième partie) et enfin l'efficacité relative de la stabilisation de chaque agrégat selon la nature des chocs (demande, répartition, chocs financiers et spéculatifs) et le caractère contracyclique de la politique budgétaire et financière de l'Etat (cinquième partie). On montre que le contrôle de la niasse monétaire ou du total des actifs financiers internes (monnaie + titres) est souvent déstabilisant ou pervers (accentue les chocs). Il est toujours préférable de contrôler la composante interne de l'actif des institutions financières plutôt que leur passif (la composante interne de la monnaie centrale ou de la masse monétaire plutôt que la monnaie centrale ou la masse monétaire, les moyens de financement internes plutôt que les actifs financiers internes). Plutôt que les agrégats précédents, il vaut mieux prendre pour objectif des agrégats qui ne contiennent pas l'endettement public (refinancement, crédit bancaire, endettement privé interne en crédit et titres) si les autorités contrôlent bien les dépenses publiques et leur financement. Cependant, pour tous les agrégats étudiés, on peut mettre en évidence des cas où ils induisent des réactions perverses ou déstabilisantes.
Mots-clés : Régulation monétaire
Type de document :
Article dans une revue
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [20 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://hal-sciencespo.archives-ouvertes.fr/hal-01304905
Contributeur : Spire Sciences Po Institutional Repository <>
Soumis le : mercredi 20 avril 2016 - 14:42:02
Dernière modification le : dimanche 4 juillet 2021 - 03:25:02
Archivage à long terme le : : mardi 15 novembre 2016 - 07:37:27

Fichier

1986-sterdyniak-villa-des-cons...
Fichiers éditeurs autorisés sur une archive ouverte

Identifiants

  • HAL Id : hal-01304905, version 1
  • SCIENCESPO : 2441/5387

Collections

Citation

Henri Sterdyniak, Pierre Villa. Des conséquences conjoncturelles de la régulation monétaire. Revue Economique, Presses de Sciences Po, 1986, 37 (6), pp.963-998. ⟨hal-01304905⟩

Partager

Métriques

Consultations de la notice

208

Téléchargements de fichiers

486