France : le Royaume-Uni doit rester mais pas à n'importe quelle condition - Archive ouverte HAL Access content directly
Reports (Research Report) Year : 2015

France : le Royaume-Uni doit rester mais pas à n'importe quelle condition

(1)
1

Abstract

"Depuis le 1er janvier 1973, date d’adhésion du Royaume-Uni à la Communauté européenne, la raison d’être d’une bonne relation avec Londres a toujours été pour Paris davantage politique qu’économique. Les deux pays sont membres permanents du Conseil de sécurité de l’ONU. Ils sont les seuls à posséder une défense nationale capable de mobiliser environ deux pour cent de leur dépense publique. Ils ont une tradition d’intervention militaire et une industrie d’armements. La France a longtemps vu dans le bilatéralisme avec le Royaume-Uni d’abord et avant tout un moyen pragmatique de consolider la politique européenne de défense. La négociation sur ce sujet n’a pas toujours été aisée car Londres a toujours entendu rappeler la priorité donnée à l’OTAN, dont la France a quitté l’organisation militaire intégrée de 1966 à 2009. Les « Accords de Saint Malo » signés en 1998 par Jacques Chirac et Tony Blair ont néanmoins permis de relancer l’institutionnalisation de la politique européenne de défense, un engagement que Londres aurait beaucoup plus de mal à tenir en 2015 en raison du débat sur le Brexit." (Extrait du rapport)
Fichier principal
Vignette du fichier
pages-de-rapportbrexit-fr-1.pdf (98.39 Ko) Télécharger le fichier
Origin : Publisher files allowed on an open archive

Dates and versions

hal-01218976 , version 1 (21-10-2015)

Identifiers

Cite

Christian Lequesne. France : le Royaume-Uni doit rester mais pas à n'importe quelle condition. [Rapport de recherche] Fondation Robert Schuman; Centre de recherches internationales (CERI). 2015, pp.21 - 23. ⟨hal-01218976⟩
160 View
107 Download

Share

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More