La culture économique de Léon Blum : entre libéralisme juridique et socialisme

Résumé : Si Léon Blum semble être éloigné du concept de " culture économique ", son itinéraire politique l'amène à s'en rapprocher petit à petit. Par sa formation juridique et par son activité au Conseil d'État, il alorise la notion de " service public ". Dans sa pratique des joutes parlementaires au cours des années 1920 et au début des années 1930, il est amené à multiplier au nom du groupe socialiste les propositions et contre-projets en matière de politique financière et fiscale. Aussi, quand il aborde la crise des années 1930, on peut considérer qu'il a finalement constitué une éritable " culture économique ". Cette culture reste cependant marquée par un certain attachement au libéralisme à la fois politique et juridique. Blum occupe ainsi une position ambiguë et critique à l'égard du concept nouveau de politique économique, synonyme d'une emprise de l'État sur la marche de l'économie et qui séduit pourtant la nouvelle génération socialiste.
Type de document :
Article dans une revue
Histoire@politique, Centre d'histoire de Sciences Po, 2012, pp.1-9
Liste complète des métadonnées

https://hal-sciencespo.archives-ouvertes.fr/hal-01071852
Contributeur : Spire Sciences Po Institutional Repository <>
Soumis le : lundi 6 octobre 2014 - 18:52:18
Dernière modification le : mardi 11 octobre 2016 - 13:30:00
Document(s) archivé(s) le : jeudi 8 janvier 2015 - 16:47:42

Fichier

hp16-dossier-8-nicolasrousseli...
Accord explicite pour ce dépôt

Identifiants

Collections

Citation

Nicolas Rousselier. La culture économique de Léon Blum : entre libéralisme juridique et socialisme. Histoire@politique, Centre d'histoire de Sciences Po, 2012, pp.1-9. 〈hal-01071852〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

73

Téléchargements de fichiers

170