Mérites et limites du Pacte automobile - Archive ouverte HAL Access content directly
Journal Articles Lettre de l'OFCE Year : 2009

Mérites et limites du Pacte automobile

(1) , (1) , (1) , (1) , (1) , (1)
1

Abstract

Face au ralentissement des ventes de véhicules, le " Pacte automobile " mobilise 9 milliards d'euros pour venir en aide aux constructeurs français. L'enjeu est triple : soutenir à court terme la demande et l'emploi, assurer l'avenir d'une industrie stratégique au regard des technologies mobilisées, contribuer au développement de véhicules propres. En finançant la recherche et en facilitant le crédit, le Pacte permet aux constructeurs français de dégager des marges de manoeuvre pour leur trésorerie. Cet effet positif pourrait n'être que transitoire. La chute de la demande a une dimension structurelle qui peut faire douter de la capacité du Pacte à la relancer. Les coûts associés à des surcapacités durables peuvent être rédhibitoires. Il n'en demeure pas moins que des moyens doivent être déployés pour favoriser le développement des nouvelles technologies et les restructurations nécessaires. C'est à l'aune de cet objectif que sera jugé l'efficacité du Pacte. Dans ce contexte, le Pacte a le mérite d'engager un débat sur la définition d'une politique industrielle européenne.
Fichier principal
Vignette du fichier
308.pdf (245.16 Ko) Télécharger le fichier
Origin : Explicit agreement for this submission

Dates and versions

hal-01071847 , version 1 (06-10-2014)

Identifiers

Cite

Sarah Guillou, Mauro Napoletano, Lionel Nesta, Evens Salies, Sylvain Barde, et al.. Mérites et limites du Pacte automobile. Lettre de l'OFCE, 2009, 308, pp.1-4. ⟨hal-01071847⟩
77 View
51 Download

Share

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More