Six mois après le 11 mars, le Japon en perdition ?

Résumé : Au lendemain du tsunami du 11 mars dernier, la dignité et le courage des Japonais ont fait l'admiration de l'Occident. Puis est venu l'étonnement, devant l'accumulation de fautes qui a causé la catastrophe nucléaire de Fukushima (mépris des règles de sécurité, faillite des organismes de contrôle vassalisés par le lobby nucléaire, panique à la centrale le jour du cataclysme). Aujourd'hui, sur fond de rancunes personnelles qui déchirent le parti démocrate japonais (PDJ) au pouvoir depuis 2009 et alors que le Premier ministre vient de changer pour la sixième fois en six ans, l'incompréhension domine devant ces divisions, dans un pays où l'union nationale semblerait de rigueur (...).
Type de document :
Pré-publication, Document de travail
2011
Liste complète des métadonnées

https://hal-sciencespo.archives-ouvertes.fr/hal-01069509
Contributeur : Spire Sciences Po Institutional Repository <>
Soumis le : lundi 29 septembre 2014 - 12:50:19
Dernière modification le : jeudi 11 janvier 2018 - 06:17:38
Document(s) archivé(s) le : mardi 30 décembre 2014 - 11:11:56

Fichier

art-jmb201110.pdf
Accord explicite pour ce dépôt

Identifiants

Collections

Citation

Jean-Marie Bouissou. Six mois après le 11 mars, le Japon en perdition ?. 2011. 〈hal-01069509〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

76

Téléchargements de fichiers

91