Penser le changement institutionnel

Résumé : Les études en sciences sociales consacrées au changement institutionnel peuvent-elles se passer du vécu individuel et ordinaire de ce changement ? Ce livre propose d'intégrer l'expérience sensible du sujet comme point de passage obligé à l'analyse des formes et dynamiques institutionnelles. L'institution n'est pas un objet invariable dans l'espace et dans le temps. Sa forme découle de ceux qui la font, des rapports entre les instituants, les institués, ceux qui la vivent, la commentent et la perçoivent. Elle équivaut ainsi à un complexe de relations ne pouvant, dès lors, être saisi dans sa totalité. Cela rend impossible tout accord sur ses contours, un peu à l'image de la célèbre sculpture d'Umberto Boccioni esquissant une silhouette en mouvement. Nous voilà plongés dans une logique toute bergsonienne qui envisage le changement comme un élément de durée et son expérience comme une invitation à penser le mouvement sans l'espace. Cet ouvrage est un plaidoyer pour des études institutionnelles incluant la perception individuelle du changement institutionnel comme composante dans la reconstruction intellectuelle de la trajectoire de l'objet. Il entend alimenter les approches interprétatives des études institutionnelles en développant une analytique des formes sociales appuyée sur une anthropologie politique.
Mots-clés : Institutions Changement
Liste complète des métadonnées

https://hal-sciencespo.archives-ouvertes.fr/hal-01052609
Contributeur : Spire Sciences Po Institutional Repository <>
Soumis le : lundi 28 juillet 2014 - 11:50:05
Dernière modification le : lundi 17 juin 2019 - 18:26:04

Identifiants

Collections

Citation

Virginie Tournay. Penser le changement institutionnel. Presses Universitaires de France, pp.360, 2014. ⟨hal-01052609⟩

Partager

Métriques

Consultations de la notice

258