L'Europe moins vieille que prévue : la démographie favorable à une politique de croissance

Résumé : L'INSEE a publié en juillet 2006 de nouvelles projections de population active à l'horizon 20501. Le nouveau scénario affiché par l'INSEE modifie en profondeur la vision que l'on peut avoir de l'activité française à long terme. Les précédentes projections2 dressaient un tableau beaucoup plus sombre quant à l'évolution du nombre d'actifs pour le demi-siècle à venir. La population active devait atteindre son point haut en 2006, puis décroître de façon quasi-tendancielle jusqu'en 2050. Le nombre d'actifs devait se réduire de plus de 2,3 millions entre 2000 et 2050, soit une baisse de 9 % (graphique 1). Dans un scénario de diminution de l'offre de travail, le retour au plein emploi devait se faire rapidement (aux environs de 2010 selon nos projections). Mais dans un contexte de baisse rapide de la population active, l'économie française aurait vite buté sur des contraintes d'offre, la croissance étant freinée par la réduction de l'offre de travail (...).
Type de document :
Article dans une revue
Liste complète des métadonnées

https://hal-sciencespo.archives-ouvertes.fr/hal-01045224
Contributeur : Spire Sciences Po Institutional Repository <>
Soumis le : mardi 16 septembre 2014 - 16:22:05
Dernière modification le : lundi 17 juin 2019 - 18:26:09
Document(s) archivé(s) le : mardi 11 avril 2017 - 18:04:36

Fichier

ofce-lettre-281-2.pdf
Accord explicite pour ce dépôt

Identifiants

  • HAL Id : hal-01045224, version 1
  • SCIENCESPO : 2441/1964

Collections

Citation

Matthieu Lemoine, Paola Veroni, Frédéric Reynès. L'Europe moins vieille que prévue : la démographie favorable à une politique de croissance. Lettre de l'OFCE, Paris : Presses de la Fondation nationale des sciences politiques devenu Presses de Sciences-Po, 2007, pp.5-8. ⟨hal-01045224⟩

Partager

Métriques

Consultations de la notice

157

Téléchargements de fichiers

99