Asie : spectres de 1997 et 2008 écartés

Résumé : Depuis le début de l'été 2013, plusieurs grandes économies émergentes ont traversé une période très mouvementée sur le plan financier. En mai 2013, les responsables de la Fed ont évoqué pour la première fois la possibilité d'une réduction d'achats d'actifs. Cette évocation d'un resserrement de la politique monétaire américaine a immédiatement affecté les pays émergents. Plusieurs d'entre eux ont enregistré au cours des mois suivants des sorties de capitaux, une hausse des rendements obligataires, une baisse des cours boursiers et une dépréciation de leurs taux de change. Les entrées de capitaux avaient alimenté des bulles d'actifs dans les pays émergents ; celles-ci étaient donc susceptibles d'éclater et de dégrader l'activité. Lorsque la Fed déclara en septembre 2013 qu'elle ne réduirait pas immédiatement ses achats d'actifs, les rendements obligataires reculèrent dans les pays émergents, sans toutefois revenir aux niveaux d'avant le mois de mai. Cette amélioration n'a été que temporaire : les pays émergents font face depuis janvier 2014 à de plus fortes pressions que celles qu'ils ont subies à l'été 2013 (...).
Type de document :
Article dans une revue
Liste complète des métadonnées

https://hal-sciencespo.archives-ouvertes.fr/hal-01025198
Contributeur : Spire Sciences Po Institutional Repository <>
Soumis le : jeudi 17 juillet 2014 - 11:51:11
Dernière modification le : lundi 17 juin 2019 - 18:26:09
Document(s) archivé(s) le : lundi 24 novembre 2014 - 17:30:09

Fichier

6-135.pdf
Accord explicite pour ce dépôt

Identifiants

Collections

Citation

Amel Falah. Asie : spectres de 1997 et 2008 écartés. Revue de l'OFCE - Analyse et prévisions, 2014, pp.165-170. ⟨hal-01025198⟩

Partager

Métriques

Consultations de la notice

163

Téléchargements de fichiers

179