Pétrole : statu quo

Résumé : Alors que le premier semestre 2012 avait été marqué par une grande volatilité des cours, les prix du Brent sont restés relativement stables au deuxième semestre avec une moyenne à 110 dollars. Le Brent est actuellement soumis à plusieurs forces antagonistes. D’une part, les cours restent élevés en raison de la concurrence croissante entre pays développés et pays émergents pour l’approvisionnement, de la politique monétaire expansionniste menée par les principales banques centrales et des troubles politiques en Afrique et au Moyen-Orient. Cependant la faiblesse de la demande en provenance des pays industriels, zone euro en tête, ainsi que la présence de capacités inutilisées au sein de l’OPEP jouent en sens contraire et empêchent le pétrole de repartir vers les sommets de 2008. [Premier paragraphe]
Type de document :
Article dans une revue
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [4 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://hal-sciencespo.archives-ouvertes.fr/hal-01024856
Contributeur : Spire Sciences Po Institutional Repository <>
Soumis le : mercredi 3 juillet 2019 - 14:17:22
Dernière modification le : mardi 9 juillet 2019 - 01:20:51

Fichier

2013-05-antonin-petrole.pdf
Fichiers éditeurs autorisés sur une archive ouverte

Identifiants

Collections

Citation

Céline Antonin. Pétrole : statu quo. Revue de l'OFCE, Presses de Sciences Po, 2013, pp.173 - 180. ⟨hal-01024856v2⟩

Partager

Métriques

Consultations de la notice

5

Téléchargements de fichiers

8