Skip to Main content Skip to Navigation
Journal articles

Le crépuscule des cultures. L'affaire Pitcairn et l'idéologie des droits humains

Résumé : Le " genre d'association " qu'incarne la civilisation des droits de l'homme ou des droits humains ne s'attache, comme l'avait vu Taine, à aucune des formes d'association dont nous avons coutume de faire sourdre le droit : la famille, la communauté, l'ethnie, la nation, l'État ou le concert des nations. Oui, même le concert des nations, auquel elle doit son élan depuis la Seconde Guerre mondiale, ne détermine que les modalités et non l'essence de cette civilisation dont chacun s'accordera à trouver l'avènement frappé au bon coin du progrès social, bénéfique, pacifique et juste. Qui est en faveur de la légitimation juridique des inégalités, des discriminations, du racisme et de l'oppression ? Si nous tenons les principes pour ce qu'ils sont, des intentions, nous pouvons alors chercher à dégager leurs causes et leurs finalités, par-delà la dimension morale qui les étreint (...).
Complete list of metadata

https://hal-sciencespo.archives-ouvertes.fr/hal-01024696
Contributor : Spire Sciences Po Institutional Repository Connect in order to contact the contributor
Submitted on : Wednesday, July 16, 2014 - 3:22:12 PM
Last modification on : Friday, July 30, 2021 - 9:08:10 AM
Long-term archiving on: : Tuesday, April 11, 2017 - 1:36:27 PM

File

ds082-11.pdf
Explicit agreement for this submission

Identifiers

Collections

Citation

Louis Assier Andrieu. Le crépuscule des cultures. L'affaire Pitcairn et l'idéologie des droits humains. Droit et Société, Librairie générale de droit et de jurisprudence : Lextenso éditions/L.G.D.J., 2012, pp.763-787. ⟨hal-01024696⟩

Share

Metrics

Les métriques sont temporairement indisponibles