Skip to Main content Skip to Navigation
Journal articles

Le mouvement du 20 février, le Makhzen et l'antipolitique. L'impensé des réformes au Maroc

Résumé : Au Maroc, le mouvement social n'est pas né en 2011. Depuis des années il se déploie sous diverses formes (sit-in des diplômés chômeurs, grèves et manifestations du mouvement syndical, protestation contre la vie chère, mouvement des femmes pour l'accès à la terre ou à des droits spécifiques, protestation contre les concessionnaires de services publics) et il n'a pas remis en cause la monarchie. Ni hier, ni aujourd'hui. Cela ne doit cependant pas accréditer la thèse de l'exception marocaine. Le " printemps arabe " a bien atteint le Maroc et l'impact des événements tunisiens et égyptiens est réel, influant sur la généralisation des revendications et le renforcement de leur légitimité, permettant, surtout, une publicisation de critiques jusque-là chuchotées ou restreintes à un milieu privilégié (...).
Complete list of metadata

https://hal-sciencespo.archives-ouvertes.fr/hal-01024402
Contributor : Spire Sciences Po Institutional Repository Connect in order to contact the contributor
Submitted on : Wednesday, July 16, 2014 - 10:11:16 AM
Last modification on : Tuesday, June 7, 2022 - 2:52:07 PM
Long-term archiving on: : Monday, November 24, 2014 - 3:14:53 PM

File

art-bh2.pdf
Explicit agreement for this submission

Identifiers

Collections

Citation

Béatrice Hibou. Le mouvement du 20 février, le Makhzen et l'antipolitique. L'impensé des réformes au Maroc. Les Dossiers du CERI, Centre de recherches internationales de Sciences Po (CERI), 2011, pp.1-12. ⟨hal-01024402⟩

Share

Metrics

Record views

1363

Files downloads

1193