Skip to Main content Skip to Navigation
Journal articles

Habitèle virtuelle

Résumé : Erving Goffman avait désigné sous le nom de bulles la distance invisible présente dans toutes les situations d'interactions urbaines. Peter Sloterdijk a fait des bulles une des occurrences de sa sphérologie, de sa philosophie de la climatisation. Selon lui, tout le modernisme s'est construit contre l'idée même que 'nous sommes à l'intérieur' dans ces bulles, ces globes et ces écumes que sont nos mondes communs. Le sociologue nomme ces lieux singuliers 'habitèles' et il explique pourquoi. Lorsqu'il énonçait le concept d'habitèle en 1999, il annonçait le pouvoir de rassemblement du téléphone portable. Ce qui constitue l'habitèle repose sur les objets : clés, cartes bancaires, moyens de paiement, cartes d'accès, de transport, cartes SIM, papiers d'identité, permis divers, assurances.
Complete list of metadata

https://hal-sciencespo.archives-ouvertes.fr/hal-01024234
Contributor : Spire Sciences Po Institutional Repository Connect in order to contact the contributor
Submitted on : Tuesday, July 15, 2014 - 5:24:28 PM
Last modification on : Tuesday, September 27, 2022 - 1:25:39 PM
Long-term archiving on: : Monday, November 24, 2014 - 1:35:53 PM

File

habitele-revue-urbanisme-2011....
Explicit agreement for this submission

Identifiers

Collections

Citation

Dominique Boullier. Habitèle virtuelle. Urbanisme, Publications d'architecture et d'urbanisme, 2011, pp.42-44. ⟨hal-01024234⟩

Share

Metrics

Record views

689

Files downloads

335