Habitèle virtuelle - Archive ouverte HAL Access content directly
Journal Articles Urbanisme Year : 2011

Habitèle virtuelle

(1)
1

Abstract

Erving Goffman avait désigné sous le nom de bulles la distance invisible présente dans toutes les situations d'interactions urbaines. Peter Sloterdijk a fait des bulles une des occurrences de sa sphérologie, de sa philosophie de la climatisation. Selon lui, tout le modernisme s'est construit contre l'idée même que 'nous sommes à l'intérieur' dans ces bulles, ces globes et ces écumes que sont nos mondes communs. Le sociologue nomme ces lieux singuliers 'habitèles' et il explique pourquoi. Lorsqu'il énonçait le concept d'habitèle en 1999, il annonçait le pouvoir de rassemblement du téléphone portable. Ce qui constitue l'habitèle repose sur les objets : clés, cartes bancaires, moyens de paiement, cartes d'accès, de transport, cartes SIM, papiers d'identité, permis divers, assurances.
Fichier principal
Vignette du fichier
habitele-revue-urbanisme-2011.pdf (706.49 Ko) Télécharger le fichier
Origin : Explicit agreement for this submission

Dates and versions

hal-01024234 , version 1 (15-07-2014)

Identifiers

Cite

Dominique Boullier. Habitèle virtuelle. Urbanisme, 2011, 376, pp.42-44. ⟨hal-01024234⟩
695 View
338 Download

Share

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More