Le parti d'Épinay : d'une rupture fantasmée à un réformisme mal assumé - Archive ouverte HAL Access content directly
Journal Articles Histoire@Politique : revue du Centre d'histoire de Sciences Po Year : 2011

Le parti d'Épinay : d'une rupture fantasmée à un réformisme mal assumé

(1)
1

Abstract

Since its unification in 1905, the French Socialist Party has been hesitating between reform and revolution. Even after the re-funding of the Party at the Epinay Conference. Under François Mitterrand, claims for rupture were made but the party moved away from its revolutionary positions in order to fit the political conditions of the time. Prime Minister Lionel Jospin attempted to reformulate a new ideological synthesis, but he was defeated in the 2002 Presidential Election. In 2007, the Socialist Party failed to define a coherent ideological line by fear of division. Despite its Statement on Principles of 2008, the Socialist Party's project is still very ambiguous.
L'équilibre idéologique du parti socialiste français, depuis l'unification de 1905, a toujours résulté de la tension entre réforme et révolution. La refondation du parti au congrès d'Épinay n'a pas rompu avec ce schéma. François Mitterrand a revendiqué une volonté de rupture mais il a créé les conditions politiques qui ont conduit à un effacement de la perspective révolutionnaire. Lionel Jospin, Premier ministre, a tenté d'établir une nouvelle synthèse idéologique. Mais les conditions de sa défaite de 2002 ont ruiné cette tentative. Le parti, pour conserver son unité, a abouti en 2007 à une synthèse sans orientation idéologique claire. La nouvelle déclaration de principe de 2008 affirme la nature réformiste du parti. Mais le projet socialiste de 2010 entretient une forte ambiguïté sur ce point.
Fichier principal
Vignette du fichier
hp13-dossier-grunberg-def.pdf (97.98 Ko) Télécharger le fichier
Origin : Explicit agreement for this submission

Dates and versions

hal-01024203 , version 1 (15-07-2014)

Licence

Attribution - NonCommercial - NoDerivatives - CC BY 4.0

Identifiers

Cite

Gérard Grunberg. Le parti d'Épinay : d'une rupture fantasmée à un réformisme mal assumé. Histoire@Politique : revue du Centre d'histoire de Sciences Po, 2011, 13, pp.1-12. ⟨10.3917/hp.013.0009⟩. ⟨hal-01024203⟩
40 View
178 Download

Altmetric

Share

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More