La nouvelle confiance en soi de la Turquie

Résumé : La Turquie est-elle en passe de surmonter son vieux complexe obsidional - ce que l'on appelle le " syndrome de Sèvres ", par référence au traité avorté de 1920 qui prévoyait son démantèlement final et que rejeta Mustapha Kemal pour reprendre les négociations en position de force, après sa victoire militaire sur la Grèce - et sa sensibilité tiers mondiste d'écorchée vive, de mal aimée de l'Europe ? Le style personnel, à la fois ferme, visionnaire et bonhomme, d'Ahmet Davutoğlu, le nouveau ministre des Affaires étrangères du gouvernement Tayyip Erdoğan, le donne à penser. Mais cette confiance en soi inédite de la Turquie repose sur d'autres fondements que la seule compétence d'un homme, fût-il brillant (...).
Type de document :
Article dans une revue
Liste complète des métadonnées

https://hal-sciencespo.archives-ouvertes.fr/hal-01024169
Contributeur : Spire Sciences Po Institutional Repository <>
Soumis le : mardi 15 juillet 2014 - 16:41:42
Dernière modification le : lundi 17 juin 2019 - 18:26:05
Document(s) archivé(s) le : lundi 24 novembre 2014 - 12:41:06

Fichier

art-jfb.pdf
Accord explicite pour ce dépôt

Identifiants

Collections

Citation

Jean-François Leguil-Bayart. La nouvelle confiance en soi de la Turquie. Dossiers du CERI, 2011, pp.1-4. ⟨hal-01024169⟩

Partager

Métriques

Consultations de la notice

186

Téléchargements de fichiers

217