Faut-il réformer les pensions de réversion ?

Résumé : Les pensions de réversion constituent un élément important du système français de retraite. En 2006, elles représentent 30 milliards d'euros, soit 1,7 % du PIB. Pour les uns, elles sont indispensables puisqu'elles permettent aux veuves de conserver un niveau de vie satisfaisant ; elles compensent, en partie, les différences de salaires entre les hommes et les femmes. Pour les autres, c'est une survivance du modèle patriarcal périmé, un avantage injuste accordé aux femmes mariées ; ce dispositif, qui ne bénéfice ni aux pacsés, ni aux concubins, est de moins en moins compatible avec les comportements actuels : l'union libre, le divorce et les remises en couple. Certains estiment que la suppression des pensions de réversion permettrait de réduire de façon importante les dépenses et donc les déséquilibres financiers des régimes de retraite, mais ils oublient que ces économies dégraderaient fortement la situation des femmes âgées et en plongeraient beaucoup dans la pauvreté (...).
Type de document :
Article dans une revue
Liste complète des métadonnées

https://hal-sciencespo.archives-ouvertes.fr/hal-01022381
Contributeur : Spire Sciences Po Institutional Repository <>
Soumis le : jeudi 10 juillet 2014 - 12:29:23
Dernière modification le : lundi 17 juin 2019 - 18:26:09
Document(s) archivé(s) le : vendredi 10 octobre 2014 - 11:37:42

Fichier

lettre-ofce-300.pdf
Accord explicite pour ce dépôt

Identifiants

  • HAL Id : hal-01022381, version 1
  • SCIENCESPO : 2441/6186

Collections

Citation

Henri Sterdyniak, Paola Veroni. Faut-il réformer les pensions de réversion ?. Lettre de l'OFCE, Paris : Presses de la Fondation nationale des sciences politiques devenu Presses de Sciences-Po, 2008, pp.1-4. ⟨hal-01022381⟩

Partager

Métriques

Consultations de la notice

125

Téléchargements de fichiers

409