Théorie de la coopération entre concurrents : interdépendances, discipline sociale et processus sociaux

Résumé : D'Adam Smith à Harrison White, la concurrence a été vue comme principalement oligopolistique et le milieu social sous-jacent a été conçu comme ayant une importance essentielle dans ce type de concurrence. Il existe des nterdépendances entre entrepreneurs concurrents, ainsi qu'une discipline sociale entre ces concurrents. Cette discipline sociale présuppose des investissements relationnels, des niches sociales, des formes de statut social et des processus sociaux. Elle caractérise à la fois l'individu et le collectif et sa connaissance est centrale dans des décisions économiques. Les individus sélectionnent les partenaires avec lesquels ils collaborent et échangent, ce qui constitue des niches ; ils entrent dans la concurrence de statut pour se mettre en position avantageuse dans la régulation de la concurrence (Lazega et Mounier, 2002).
Type de document :
Article dans une revue
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [8 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://hal-sciencespo.archives-ouvertes.fr/hal-01021887
Contributeur : Spire Sciences Po Institutional Repository <>
Soumis le : lundi 28 juillet 2014 - 13:22:51
Dernière modification le : lundi 17 juin 2019 - 18:26:06
Document(s) archivé(s) le : mardi 11 avril 2017 - 11:58:20

Fichier

libellio-hiver-2008-2009.pdf
Accord explicite pour ce dépôt

Identifiants

Collections

Citation

Emmanuel Lazega. Théorie de la coopération entre concurrents : interdépendances, discipline sociale et processus sociaux. Le Libellio d'AEGIS, Libellio d'AEGIS, 2008, 4 (3), pp.1-5. ⟨hal-01021887⟩

Partager

Métriques

Consultations de la notice

191

Téléchargements de fichiers

432