TVA sociale, deux ou trois choses que je sais d'elle...

Résumé : De nombreux économistes ou hommes politiques préoccupés par l'insuffisance d'emplois non-qualifiés en France, par les délocalisations et par les pertes d'emplois de l'industrie française les attribuent au poids élevé des charges portant sur le travail et proposent de les alléger en remplaçant des points de cotisations sociales employeurs par des points de TVA, dite sociale. Ce projet récurrent en France depuis vingt-cinq ans est revenu d'actualité au second trimestre 2007, le gouvernement s'étant engagé à l'étudier de nouveau. Il s'appuie sur une idée juste : les prestations famille et maladie, qui bénéficient à tous, ne devraient plus être financées par des cotisations assisses sur les seuls revenus d'activité. Mais contrairement à ce que soutiennent ces partisans, il ne s'agit pas d'une réforme miracle qui permettrait de faire payer la protection sociale par les machines ou par les producteurs étrangers (...).
Type de document :
Article dans une revue
Liste complète des métadonnées

https://hal-sciencespo.archives-ouvertes.fr/hal-01021624
Contributeur : Spire Sciences Po Institutional Repository <>
Soumis le : jeudi 24 juillet 2014 - 17:51:22
Dernière modification le : lundi 17 juin 2019 - 18:26:09
Document(s) archivé(s) le : mardi 11 avril 2017 - 11:53:00

Fichier

lettreafse-sterdyniak.pdf
Accord explicite pour ce dépôt

Identifiants

  • HAL Id : hal-01021624, version 1
  • SCIENCESPO : 2441/5363

Collections

Citation

Henri Sterdyniak. TVA sociale, deux ou trois choses que je sais d'elle.... La lettre de l'AFSE, 2007, pp.1-3. ⟨hal-01021624⟩

Partager

Métriques

Consultations de la notice

149

Téléchargements de fichiers

104