Skip to Main content Skip to Navigation
Journal articles

La nouvelle désinflation compétitive européenne

Résumé : La stratégie économique actuelle de l'Allemagne n'est qu'une variante de la " désinflation compétitive " qu'en d'autres temps la France a mise en œuvre, avatar des stratégies non coopératives qui, depuis les premiers pas du processus d'unification monétaire européen, ont pesé, faute d'institutions communes ou de mécanismes de coordination adéquats, sur les performances économiques de l'UE. L'élargissement, qui a considérablement accru le nombre de membres et affaibli les instances de coordination risque de conforter ces tentations opportunistes des États membres. Elles prennent, au sein de l'Union monétaire, des formes nouvelles, parce que les instruments dont disposent les gouvernements nationaux ne sont plus les mêmes : aux " dévaluations compétitives ", désormais impossibles dans le cadre de l'Union monétaire, les gouvernements nationaux ont substitué d'autres moyens ; la concurrence fiscale, le dumping social, les politiques de modération salariale, etc., apparaissent comme des outils de " désinflation compétitive ", améliorant les coûts relatifs de production. Ainsi, la baisse des coûts relatifs allemands est désormais substantielle, en particulier par rapport à certaines économies du Sud de l'Europe. Mais notre analyse suggère que la stratégie allemande risque d'être moins efficace que les expériences similaires menées dans de " petites économies ouvertes ". Deux hypothèses permettent d'éclairer l'adoption, par l'Allemagne, d'une stratégie de désinflation compétitive. La première met l'accent sur les implications macroéconomiques et distributives d'un éventuel changement des modes de financement privé en Allemagne, notamment en matière d'évolution du rapport de forces entre salariés et détenteurs du capital, sous l'influence grandissante des marchés financiers. La seconde hypothèse concerne le régime de croissance de l'Allemagne et son mode d'insertion dans l'économie mondiale : l'Allemagne et les autres économies européennes peuvent-elles compter, grâce à leurs spécificités ou à des politiques bien conçues d'encouragement à l'innovation, sur des aspects " hors prix " de la compétitivité ?
Document type :
Journal articles
Complete list of metadata

Cited literature [7 references]  Display  Hide  Download

https://hal-sciencespo.archives-ouvertes.fr/hal-01021312
Contributor : Spire Sciences Po Institutional Repository Connect in order to contact the contributor
Submitted on : Wednesday, July 9, 2014 - 11:13:13 AM
Last modification on : Monday, March 21, 2022 - 2:48:02 PM
Long-term archiving on: : Thursday, October 9, 2014 - 11:48:42 AM

File

1-98.pdf
Explicit agreement for this submission

Identifiers

  • HAL Id : hal-01021312, version 1
  • SCIENCESPO : 2441/2085

Collections

Citation

Jérôme Creel, Jacques Le Cacheux. La nouvelle désinflation compétitive européenne. Revue de l'OFCE, Presses de Sciences Po, 2006, pp.97-36. ⟨hal-01021312⟩

Share

Metrics

Record views

91

Files downloads

625