La politique budgétaire stabilisée - Archive ouverte HAL Access content directly
Journal Articles Revue de l'OFCE Year : 2005

La politique budgétaire stabilisée

(1)
1

Abstract

En 2005, la politique budgétaire n'apparaît plus comme l'élément dominant de la différence des performances de croissance entre les États-Unis et la zone euro. Après des impulsions budgétaires de 1,2 point de PIB en moyenne depuis 2001, la contribution de la politique budgétaire américaine à la croissance serait négative en 2005. En 2005, le déficit budgétaire de la zone euro se détériorerait légèrement, avec l'abandon d'une politique discrétionnaire restrictive, l'impulsion devenant légèrement positive. Cinq pays appartenant à la zone euro, la France, l'Allemagne, l'Italie, le Portugal et la Grèce, présenteraient un déficit encore supérieur à 3 % en 2005 et en 2006. L'assouplissement du volet répressif du Pacte de stabilité, lors de la réforme intervenue en mars 2005, n'aurait pourtant pas engendré en 2005 un écart du déficit par rapport aux objectifs des Programmes de stabilité supérieur à celui réalisé sur la période 2001-2004. Mais le cycle électoral s'annonçant en Italie en 2006 et en France en 2007 constituerait un risque de dérive par rapport aux objectifs affichés dans les lois de Finances pour 2006. Aux États-Unis, en revanche, l'abandon d'une orientation budgétaire restrictive interromprait la réduction du déficit public, rendant plus risquée la gestion des déséquilibres internes et externes.
Fichier principal
Vignette du fichier
7-95.pdf (87.99 Ko) Télécharger le fichier
Origin : Explicit agreement for this submission

Dates and versions

hal-01020907 , version 1 (08-07-2014)

Identifiers

  • HAL Id : hal-01020907 , version 1
  • SCIENCESPO : 2441/2541

Cite

Paola Veroni. La politique budgétaire stabilisée. Revue de l'OFCE, 2005, 95, pp.211-224. ⟨hal-01020907⟩
135 View
180 Download

Share

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More