La France face à la Constitution européenne : un héritage mal assumé

Résumé : Cet article met en lumière le poids des facteurs institutionnels dans la détermination des préférences françaises quant à l'avenir de l'Europe. Le gouvernement français a été obligé de prendre acte du reformatage du débat à la Convention et de l'héritage institutionnel européen. Cette logique institutionnelle a été prépondérante par rapport aux ambitions de puissance nationale, aux considérations sur l'efficacité du processus de décision et à la vision de l'Europe des dirigeants français. Elle a ensuite plombé le débat du référendum, car elle n'a jamais été positivement assumée.
Type de document :
Article dans une revue
Liste complète des métadonnées

https://hal-sciencespo.archives-ouvertes.fr/hal-01020885
Contributeur : Spire Sciences Po Institutional Repository <>
Soumis le : mardi 8 juillet 2014 - 16:17:16
Dernière modification le : lundi 17 juin 2019 - 18:26:05
Document(s) archivé(s) le : mercredi 8 octobre 2014 - 14:40:41

Fichier

ci29p134-151.pdf
Accord explicite pour ce dépôt

Identifiants

Collections

Citation

Nicolas Jabko. La France face à la Constitution européenne : un héritage mal assumé. Critique Internationale, Presses de sciences po, 2005, pp.135-151. ⟨hal-01020885⟩

Partager

Métriques

Consultations de la notice

118

Téléchargements de fichiers

223