Les relations internationales selon Durkheim : un objet sociologique comme les autres - Archive ouverte HAL Access content directly
Journal Articles Études internationales Year : 2004

Les relations internationales selon Durkheim : un objet sociologique comme les autres

(1)
1

Abstract

Prenant pour objet L'Allemagne au-dessus de tout et L'éducation morale, la présente étude entend démontrer que les relations internationales sont pour Durkheim un objet sociologique comme les autres (application du normal et du pathologique, mise en évidence des contraintes morales et juridiques imposées par le milieu international lui-même instituant un ordre). Toutefois, le sociologue ne considère pas l'humanité comme une société constituée et il fait de l'État une structure indépassable à long terme. Cette analyse de la pensée durkheimienne et non à partir de cette dernière dépasse la simple référence à la Division du travail social. Elle entend critiquer deux idées tenaces : Durkheim occulterait totalement les relations internationales de sa sociologie, Durkheim défendrait l'idée d'une société internationale fonctionnant comme les groupes nationaux.
Fichier principal
Vignette du fichier
les-relations-internationales.pdf (194.05 Ko) Télécharger le fichier
Origin : Explicit agreement for this submission

Dates and versions

hal-01020495 , version 1 (08-07-2014)

Identifiers

Cite

Frédéric Ramel. Les relations internationales selon Durkheim : un objet sociologique comme les autres. Études internationales, 2004, 35 (3), pp.495-514. ⟨hal-01020495⟩
59 View
412 Download

Share

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More