Les justes et les brutes : la littérature de témoignage sur les violences de Gênes 2001

Résumé : Les évènements, survenus à Gênes en juillet 2001 lors de la contestation du G8, se sont constitués progressivement comme référence politique et culturelle dans l'histoire en train de se faire - à la fois identité et récit partagé - du mouvement altermondialiste et, en particulier, de sa composante italienne. On analyse ici un genre de récit qui a connu un essor exceptionnel en Italie après les évènements de Gênes : le témoignage de la violence subie. Des récits qui ont fortement contribué à définir l'" après-Gênes ", c'est-à-dire un nouveau rapport entre le mouvement altermondialiste italien comme acteur politique et l'État comme appareil répressif.
Type de document :
Article dans une revue
Liste complète des métadonnées

https://hal-sciencespo.archives-ouvertes.fr/hal-01020045
Contributeur : Spire Sciences Po Institutional Repository <>
Soumis le : lundi 7 juillet 2014 - 16:20:41
Dernière modification le : mercredi 17 juillet 2019 - 14:26:04
Document(s) archivé(s) le : mardi 11 avril 2017 - 10:17:24

Fichier

vitale-mouv-033-0194.pdf
Accord explicite pour ce dépôt

Identifiants

Collections

Citation

Laura Centemeri, Bruno Cousin, Emanuele Polizzi, Tommaso Vitale. Les justes et les brutes : la littérature de témoignage sur les violences de Gênes 2001. Mouvements, La découverte, 2004, 3/2004 (33-34), pp.194-203. ⟨10.3917/mouv.033.0194⟩. ⟨hal-01020045⟩

Partager

Métriques

Consultations de la notice

186

Téléchargements de fichiers

207