Marcel Mauss et l'étude des relations internationales : un héritage oublié - Archive ouverte HAL Access content directly
Journal Articles Sociologie et Sociétés Year : 2004

Marcel Mauss et l'étude des relations internationales : un héritage oublié

(1)
1

Abstract

Les fondateurs de la sociologie n'ont pas écarté les relations internationales de leurs préoccupations scientifiques. C'est le cas notamment de Mauss dans ses deux manuscrits consacrés à la nation et à l'internationalisme. Le neveu de Durkheim pose des jalons essentiels : nécessité de l'empirisme, analyse des interdépendances, énonciation d'une loi sociologique quant à l'élargissement des appartenances identitaires. Ce positivisme naissant rencontre cependant des limites puisque extérieur à la sociologie pure et traversé par l'idéologie wilsonienne. Cette réflexion n'a pas eu d'héritiers. La référence à Mauss dans le champ des relations internationales fait l'objet d'une occultation d'autant plus dommageable que la sociologie réinvestit aujourd'hui cet objet.
Not file

Dates and versions

hal-01019927 , version 1 (07-07-2014)

Identifiers

Cite

Frédéric Ramel. Marcel Mauss et l'étude des relations internationales : un héritage oublié. Sociologie et Sociétés, 2004, 36 (2), pp.227-245. ⟨hal-01019927⟩
81 View
0 Download

Share

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More