Quand Gulliver désigne l'ennemi irakien... Réflexions sur la stabilisation et l'homogénéisation du système international au prisme des images

Résumé : Animée par la volonté de réhabiliter la variable perceptuelle au sein de l'analyse des systèmes internationaux, la présente recherche porte sur les images de l'ennemi irakien formulées par le président Bush et son administration depuis 2002. L'approche retenue aboutit à deux assertions. Le président américain cherche à faire de l'Irak un ennemi égal en capacité alors qu'il présente les caractères d'un État " colonie " ou " marionnette ". Ces images expriment une aspiration américaine à l'unipolarité et à l'homogénéité tout en sécrétant déstabilisation et déséquilibre puisque l'administration Bush impose par la force ses valeurs. Finalement, étudier les images de l'ennemi diffusées par l'acteur hégémonique constitue un outil pour penser les transformations du système international à partir du sens élaboré par les acteurs.
Type de document :
Article dans une revue
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [8 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://hal-sciencespo.archives-ouvertes.fr/hal-01019636
Contributeur : Spire Sciences Po Institutional Repository <>
Soumis le : lundi 7 juillet 2014 - 11:52:19
Dernière modification le : lundi 17 juin 2019 - 18:26:05
Document(s) archivé(s) le : mardi 7 octobre 2014 - 12:18:41

Fichier

quand-gulliver.pdf
Accord explicite pour ce dépôt

Identifiants

Collections

Citation

Frédéric Ramel. Quand Gulliver désigne l'ennemi irakien... Réflexions sur la stabilisation et l'homogénéisation du système international au prisme des images. Etudes Internationales, HEI, 2003, 34 (4), pp.563-582. ⟨hal-01019636⟩

Partager

Métriques

Consultations de la notice

112

Téléchargements de fichiers

448