Sécurité et libertés aux États- Unis dans l'après- 11 septembre : un état des lieux

Résumé : Comme toute situation de " crise " reconnue comme telle, les événements du 11 septembre ont entraîné un élargissement du répertoire d'options légitimes des pouvoirs publics. Auplan interne, celui-ci s'est traduit par la mise en place d'un dispositif sécuritaire impressionnant, quoique non dépourvu d'antécédents historiques : rappelons, par exemple, l'expulsion vers l'Union soviétique de plusieurs centaines d'immigrés russes soupçonnés de sympathies bolcheviques par l'AttorneyGeneral A. Mitchell Palmer, en guise de représailles à la suite de la vague d'attentats survenus sur le territoire américain en 1919; ou encore le décret présidentiel autorisant l'internement dans des camps de concentration des Japonais et des citoyens américains d'origine japonaise résidant dans les États de la Côte ouest pendant la Seconde Guerre mondiale (décret avalisé par la Cour suprême dans l'arrêt Korematsu v. United States) (...).
Type de document :
Article dans une revue
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [9 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://hal-sciencespo.archives-ouvertes.fr/hal-01018192
Contributeur : Spire Sciences Po Institutional Repository <>
Soumis le : jeudi 3 juillet 2014 - 17:39:58
Dernière modification le : lundi 17 juin 2019 - 18:26:05
Archivage à long terme le : vendredi 3 octobre 2014 - 12:01:59

Fichier

ci19p17-23.pdf
Accord explicite pour ce dépôt

Identifiants

Collections

Citation

Daniel Sabbagh. Sécurité et libertés aux États- Unis dans l'après- 11 septembre : un état des lieux. Critique Internationale, Presses de sciences po, 2003, pp.17-23. ⟨hal-01018192⟩

Partager

Métriques

Consultations de la notice

208

Téléchargements de fichiers

333