Le déficit italien entre deux pactes

Résumé : La signature du " Pacte pour l'Italie " entre le gouvernement Berlusconi et les partenaires sociaux en juillet 2002 se voulait une confirmation partielle des engagements de la campagne électorale et une première mise en oeuvre des réformes annoncées en septembre 2001 ; mais celles-ci n'étaient pas financées par la loi de Finances pour 2002. Ce pacte était fondé sur un cadre de programmation déjà obsolète. Il tablait en effet sur une croissance du PIB de 1,3 % en 2002, que le gouvernement a déjà révisé à la baisse, à 0,6 %. La réalisation du programme électoral l'oblige à des choix de dépenses et de recettes qui rendent inatteignable l'objectif de déficit. Face à la dégradation du déficit au premier semestre 2002, l'Italie a adopté une position ambiguë, maintenant l'objectif d'équilibre budgétaire en 2006, tout en se montrant prête à seconder les grands partenaires européens dans la redéfinition des règles du Pacte de stabilité (...).
Type de document :
Article dans une revue
Liste complète des métadonnées

https://hal-sciencespo.archives-ouvertes.fr/hal-01018031
Contributeur : Spire Sciences Po Institutional Repository <>
Soumis le : jeudi 3 juillet 2014 - 15:09:50
Dernière modification le : lundi 17 juin 2019 - 18:26:09
Archivage à long terme le : vendredi 3 octobre 2014 - 11:29:52

Fichier

226.pdf
Accord explicite pour ce dépôt

Identifiants

  • HAL Id : hal-01018031, version 1
  • SCIENCESPO : 2441/2534

Collections

Citation

Paola Veroni. Le déficit italien entre deux pactes. Lettre de l'OFCE, Paris : Presses de la Fondation nationale des sciences politiques devenu Presses de Sciences-Po, 2002, pp.1-4. ⟨hal-01018031⟩

Partager

Métriques

Consultations de la notice

177

Téléchargements de fichiers

76