Un seul peuple de la Galilée à Hébron ? - Archive ouverte HAL Access content directly
Journal Articles Critique Internationale Year : 2002

Un seul peuple de la Galilée à Hébron ?

(1)
1

Abstract

Au soir du 1er octobre 2000, quelques jours à peine après le déclenchement de la seconde Intifada, le journal de la deuxième chaîne de télévision israélienne présentait une carte de l'ensemble israélopalestinien où la Ligne verte (qui sépare le territoire israélien de la Cisjordanie et de Gaza, conquis en 1967 mais jamais officiellement annexés) n'apparaissait plus du tout et où des flammes disposées un peu partout indiquaient les principaux lieux d'affrontement entre Palestiniens et Israéliens. À côté de villes cisjordaniennes comme Hébron, Naplouse, Ramallah ou encore des camps de réfugiés qui parsèment la bande de Gaza, points de friction traditionnels entre soldats de Tsahal et jeunes lanceurs de pierres palestiniens, ces foyers attiraient l'attention des spectateurs sur des lieux parfois situés profondément dans le territoire israélien : Nazareth, Sakhnine, Acre et même Haïfa, la troisième ville du pays située tout au nord, étaient atteints par la violence (...).
Fichier principal
Vignette du fichier
ci16p36-39.pdf (43.04 Ko) Télécharger le fichier
Origin : Explicit agreement for this submission

Dates and versions

hal-01017899 , version 1 (03-07-2014)

Identifiers

Cite

Laurence Louer. Un seul peuple de la Galilée à Hébron ?. Critique Internationale, 2002, 16, pp.36-39. ⟨hal-01017899⟩
66 View
104 Download

Share

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More