" Juges rouges " ou "Mains propres" ? La politisation de la question judiciaire en Italie

Résumé : Depuis l'accession de Silvio Berlusconi à la présidence du Conseil, en juin 2001, le conflit entre le gouvernement et la magistrature a acquis une âpreté croissante en Italie, jusqu'à se traduire, ces derniers mois, par des polémiques d'une rare véhémence. Aux attaques contre les juges (accusés d'abuser de leur pouvoir à des fins partisanes) ont répondu des manifestations de plus en plus nombreuses pour dénoncer la volonté affichée du gouvernement de restaurer l'illégalisme diffus que ces juges n'ont cessé de combattre depuis les débuts de l'opération anticorruption " Mains propres " en 1992. Ces polémiques témoignent d'un durcissement de la compétition politique et du débat public dont la justice n'est certes qu'une des scènes, mais une scène décisive, du fait du rôle joué par la magistrature dans la mutation politique que connaît le pays depuis le début des années quatre-vingt-dix et de la signification particulière qu'y a acquise, pour cette raison, la question judiciaire (...).
Type de document :
Article dans une revue
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [5 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://hal-sciencespo.archives-ouvertes.fr/hal-01017887
Contributeur : Spire Sciences Po Institutional Repository <>
Soumis le : jeudi 3 juillet 2014 - 12:03:56
Dernière modification le : lundi 17 juin 2019 - 18:26:05
Archivage à long terme le : vendredi 3 octobre 2014 - 11:15:41

Fichier

ci15p45-53.pdf
Accord explicite pour ce dépôt

Identifiants

Collections

Citation

Jean-Louis Briquet. " Juges rouges " ou "Mains propres" ? La politisation de la question judiciaire en Italie. Critique Internationale, Presses de sciences po, 2002, pp.45-53. ⟨hal-01017887⟩

Partager

Métriques

Consultations de la notice

176

Téléchargements de fichiers

112