De Tampere à Séville, vers une ultra gouvernementalisation de la domination transnationale ?

Résumé : De Tampere à Séville, nous avons entamé une crise en spirale de la représentation politique allant des espoirs des ONG dans Tampere aux désillusions de Laeken et Séville, en passant par la colère de l'après-Gênes. Cette crise engendre une légitimité toujours plus chancelante de l'Union ainsi qu'une délégitimation forte des décisions des sommets du G8. Mais cela semble paradoxalement renforcer la détermination des divers gouvernants à imposer leurs vues sur la sécurité et l'ordre mondial. Dès lors, la période contemporaine est riche d'événements divers scandés par les noms de villes des sommets, Tampere, Québec, Nice, Göteborg, Gênes, Laeken, Séville... et une date le 11 septembre, qui n'ont quasiment rien en commun en termes institutionnels, en termes de discussion sur des sujets particuliers, mais qui pourtant font sens ensemble (...).
Type de document :
Article dans une revue
Liste complète des métadonnées

https://hal-sciencespo.archives-ouvertes.fr/hal-01017599
Contributeur : Spire Sciences Po Institutional Repository <>
Soumis le : mercredi 2 juillet 2014 - 17:41:27
Dernière modification le : lundi 17 juin 2019 - 18:26:05
Document(s) archivé(s) le : mardi 13 octobre 2015 - 15:11:13

Fichier

conflits-762-45-de-tampere-a-s...
Accord explicite pour ce dépôt

Identifiants

Collections

Citation

Didier Bigo, Elspeth Guild. De Tampere à Séville, vers une ultra gouvernementalisation de la domination transnationale ?. Cultures & conflits, L'Harmattan, 2002, pp.5-18. ⟨hal-01017599⟩

Partager

Métriques

Consultations de la notice

157

Téléchargements de fichiers

181