Skip to Main content Skip to Navigation
Journal articles

Les cooperatives sociales et la construction du tiers secteur en Italie

Résumé : La notion de tiers secteur s'est imposée en Italie à la fin des années quatre-vingt, au moment où les organisations et les pratiques de l'économie sociale ont été identifiées et valorisées. Il s'agit d'une définition par défaut d'un espace qui ne relève ni de l'État, ni du marché. C'est peut-être précisément pour cela qu'il a pu, parfois par la contrainte, inclure des pratiques et des organisations hétérogènes sous bien des aspects. Il s'agissait essentiellement au début d'un contre-discours sur l'État-providence selon lequel il fallait " dépasser " aussi bien la solution autoritaire d'une " société totalement administrée " (de type collectiviste, mais également sociale-démocrate), que la solution néolibérale de la mise en liquidation des institutions de protection sociale, grâce à la contribution décisive des ressources du volontariat et à la capacité d'initiative de la société civile (...).
Document type :
Journal articles
Complete list of metadata

https://hal-sciencespo.archives-ouvertes.fr/hal-01016961
Contributor : Spire Sciences Po Institutional Repository Connect in order to contact the contributor
Submitted on : Tuesday, July 1, 2014 - 3:18:06 PM
Last modification on : Tuesday, September 27, 2022 - 1:26:59 PM
Long-term archiving on: : Wednesday, October 1, 2014 - 12:40:47 PM

File

vitale-les-cooperatives-social...
Explicit agreement for this submission

Identifiers

Collections

Citation

Ota de Leonardis, Tommaso Vitale. Les cooperatives sociales et la construction du tiers secteur en Italie. Mouvements : des idées et des luttes, La découverte, 2002, pp.75-80. ⟨10.3917/mouv.019.0075⟩. ⟨hal-01016961⟩

Share

Metrics

Record views

45

Files downloads

230