L'intifida d'Al-Aqsa : quelle place pour les citoyens arabes dans l'Etat juif ?

Résumé : Au début du mois d'octobre 2000, les citoyens arabes d'Israël ont, pour la première fois dit-on, participé à la lutte de leurs " frères palestiniens " et mené une véritable intifada au cœur même du territoire israélien, offrant douze " martyrs " à la cause palestinienne. Ceux qu'on appelle souvent les " Arabes israéliens " sont à l'origine les Palestiniens qui, au moment de la proclamation de l'Etat israélien en 1948, se trouvaient dans ses frontières1 et, en vertu d'un droit du sol qui ne s'applique qu'à eux2, sont devenus citoyens israéliens. Réduits à l'état de minorité dans une société faite par et pour les Juifs, les citoyens arabes se sont en réalité trouvés insérés dans une structure sociale caractéristique de ce que Michel G. Smith nomme les sociétés plurales3. Ces sociétés sont en général constituées de la réunion forcée de plusieurs groupes ethniques au sein d'un même Etat (...).
Type de document :
Article dans une revue
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [7 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://hal-sciencespo.archives-ouvertes.fr/hal-01016939
Contributeur : Spire Sciences Po Institutional Repository <>
Soumis le : mardi 1 juillet 2014 - 14:51:26
Dernière modification le : lundi 17 juin 2019 - 18:26:05
Document(s) archivé(s) le : mercredi 1 octobre 2014 - 12:31:17

Fichier

conflits-397-41-l-intifida-d-a...
Accord explicite pour ce dépôt

Identifiants

Collections

Citation

Laurence Louer. L'intifida d'Al-Aqsa : quelle place pour les citoyens arabes dans l'Etat juif ?. Cultures & conflits, L'Harmattan, 2001, pp.101-119. ⟨hal-01016939⟩

Partager

Métriques

Consultations de la notice

149

Téléchargements de fichiers

166