Nationalité et citoyenneté en Allemagne aujourd'hui

Résumé : L'Allemagne vient de rompre en 1999 avec le droit du sang qu'elle reconnaissait depuis 1913 et même avec sa conception de la nation qui remontait à Herder et Fichte. Cet événement considérable, pour elle comme pour l'Europe, est mis ici en perspective historique. Ce rappel dévoile une Allemagne pays d'immigration, une société multiculturelle où la participation tente de déboucher sur une citoyenneté, une nation et un État où les nouveaux citoyens bousculent les héritages et les représentations et où la double nationalité n'est pas une panacée. C'est bien la force de l'immigration, et d'abord turque, qui tout au long a contraint ce pays à négocier différemment sa propre identité et à rechercher un au-delà de la démocratie constitué en 1949.
Type de document :
Article dans une revue
Liste complète des métadonnées

https://hal-sciencespo.archives-ouvertes.fr/hal-01016936
Contributeur : Spire Sciences Po Institutional Repository <>
Soumis le : mardi 1 juillet 2014 - 14:48:03
Dernière modification le : jeudi 11 juillet 2019 - 17:00:02
Document(s) archivé(s) le : mardi 13 octobre 2015 - 14:42:25

Fichier

article-xxs-0294-1759-2001-num...
Accord explicite pour ce dépôt

Identifiants

Collections

Citation

Riva Kastoryano. Nationalité et citoyenneté en Allemagne aujourd'hui. Vingtième siècle, Fondation Nationale des Sciences Politiques, 2001, pp.3-17. ⟨hal-01016936⟩

Partager

Métriques

Consultations de la notice

195

Téléchargements de fichiers

387