Le Désordre nouveau : Violence sociale et changement politique en Indonésie - Archive ouverte HAL Access content directly
Journal Articles Critique Internationale Year : 2000

Le Désordre nouveau : Violence sociale et changement politique en Indonésie

(1)
1

Abstract

Nous sommes devenus la troisième démocratie du monde", affirmait Megawati Sukarnoputri, dirigeante du Parti démocratique indonésien-Combat (PDI-P), après sa victoire aux élections du 7 juin 1999: optimisme partagé par les représentants de plusieurs grandes agences internationales spécialisées dans la gestion du "passage à la démocratie". Après avoir longuement conseillé la Commission électorale sur le choix d'un mode de scrutin approprié à la première consultation libre depuis plus de quarante ans, le National Democratic Institute, à l'instar de la plupart des équipes de "surveillance" des lieux de vote, se félicitait du calme qui avait régné le jour du vote comme après l'annonce des résultats. Enfin, la majorité des grandes chancelleries occidentales, et en premier lieu les États-Unis qui avaient opté pour une "conditionnalité" très ferme subordonnant l'attribution d'aides financières internationales à la tenue de ces élections libres, avaient toutes les raisons de se réjouir. La Reformasi (réforme) était bien le prélude à la demokrasi (...).
Fichier principal
Vignette du fichier
ci08p28-35.pdf (64.26 Ko) Télécharger le fichier
Origin : Explicit agreement for this submission
Loading...

Dates and versions

hal-01011337 , version 1 (23-06-2014)

Licence

Attribution - NonCommercial - NoDerivatives - CC BY 4.0

Identifiers

Cite

Romain Bertrand. Le Désordre nouveau : Violence sociale et changement politique en Indonésie. Critique Internationale, 2000, 8, pp.28-35. ⟨10.3406/criti.2000.1436⟩. ⟨hal-01011337⟩
138 View
186 Download

Altmetric

Share

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More