L'indépendantisme dans la démocratie taiwanaise - Archive ouverte HAL Access content directly
Journal Articles Critique Internationale Year : 2000

L'indépendantisme dans la démocratie taiwanaise

Abstract

Au pouvoir depuis douze ans à Taiwan, Lee Teng-hui ne pouvait solliciter un nouveau mandat. Mais, en portant à la présidence de la République le candidat du Parti démocrate progressiste (DPP), Chen Shuibian, le scrutin du 18 mars 2000 a mis fin à un demi-siècle de domination du Guomindang sur l'île. La défaite historique de ce dernier est double : défaite devant le candidat DPP, qui a recueilli 39 % des suffrages dans une élection à un seul tour ; mais aussi défaite du parti face à son opposition intérieure, puisqu'un candidat dissident, Soong Chu-yu, a largement devancé, avec 37 % des voix, le candidat officiel, Lien Chan, vice-président sortant, qui n'a guère dépassé 23 % - le taux de participation ayant atteint 82 %. La fin du monopole que détenait le Guomindang au niveau des institutions nationales parachève la montée progressive du principal parti d'opposition depuis 1986, puisque d'ores et déjà 57 % des habitants de l'île se trouvent sous administration locale DPP (...).
Fichier principal
Vignette du fichier
ci07p38-46.pdf (59.98 Ko) Télécharger le fichier
Origin : Explicit agreement for this submission

Dates and versions

hal-01011227 , version 1 (23-06-2014)

Licence

Attribution - NonCommercial - NoDerivatives - CC BY 4.0

Identifiers

Cite

Françoise Mengin. L'indépendantisme dans la démocratie taiwanaise. Critique Internationale, 2000, 7, pp.38-46. ⟨10.3406/criti.2000.1558⟩. ⟨hal-01011227⟩
104 View
278 Download

Altmetric

Share

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More