La crise équatorienne et l'architecture financière internationale - Archive ouverte HAL Access content directly
Journal Articles La Lettre du CEPII Year : 2000

La crise équatorienne et l'architecture financière internationale

(1)
1

Abstract

Le défaut sur la dette extérieure et la dollarisation de l'Equateur sont les symptômes d'une grave crise politique et économique. Ces événements, affectant un petit pays, restent d'une portée internationale limitée. Toutefois, l'insolvabilité équatorienne adresse aux artisans de la nouvelle architecture financière internationale des questions fondamentales, différentes de celles posées par les crises de liquidités mexicaine ou asiatiques. La faillite d'un Etat n'est pas un problème nouveau, mais le développement de la finance désintermédiée réclame des solutions inédites. Comment parvenir à coordonner les créanciers privés ? Comment, ensuite, partager le fardeau des pertes entre les créanciers, privés et publics ? Les réponses butent aujourd'hui sur le statut des créances. L'évolution de ce statut permettrait à la fois de maintenir l'accès des petits pays aux marchés et de prévenir les situations d'aléa moral pour les pays "systémiquement importants" qui bénéficient de l'intervention d'un prêteur en dernier ressort (...).
Fichier principal
Vignette du fichier
jsgard-let188.pdf (131.45 Ko) Télécharger le fichier
Origin : Explicit agreement for this submission
Loading...

Dates and versions

hal-01011221 , version 1 (23-06-2014)

Identifiers

  • HAL Id : hal-01011221 , version 1
  • SCIENCESPO : 2441/8183

Cite

Jérôme Sgard. La crise équatorienne et l'architecture financière internationale. La Lettre du CEPII, 2000, 188, pp.1-4. ⟨hal-01011221⟩
127 View
106 Download

Share

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More