L'OMC, au-delà des fantasmes

Résumé : La Conférence ministérielle (la "Ministérielle") de l'Organisation mondiale du commerce de Seattle (décembre 1999) a révélé en France, dès sa préparation, des lignes de fracture qui se retrouvent, à bien des égards, aux États-Unis. Face à un large consensus des partis de "gouvernement", des dirigeants politiques (Pat Buchanan et Charles Pasqua) font de l'opposition à l'OMC leur principal cheval de bataille *avec des retombées "antifédérales" contre Washington ou contre Bruxelles. À côté des politiques, des organisations non gouvernementales (ONG) utilisent Seattle pour afficher leurs préoccupations *prenant généralement à partie l'OMC mais aussi, parfois, apportant leur soutien à certains de ses résultats, tels que la suppression des subventions agricoles à l'exportation décidée lors de l'Uruguay Round et saluée par la Confédération paysanne. La population française demeure, jusqu'à présent, "consentante" à la progression de la mondialisation (...).
Type de document :
Article dans une revue
Liste complète des métadonnées

https://hal-sciencespo.archives-ouvertes.fr/hal-01011208
Contributeur : Spire Sciences Po Institutional Repository <>
Soumis le : lundi 23 juin 2014 - 12:25:08
Dernière modification le : lundi 17 juin 2019 - 18:26:07
Document(s) archivé(s) le : mardi 23 septembre 2014 - 11:17:11

Fichier

messerlin2000.pdf
Accord explicite pour ce dépôt

Identifiants

  • HAL Id : hal-01011208, version 1
  • SCIENCESPO : 2441/8125

Collections

Citation

Patrick Messerlin. L'OMC, au-delà des fantasmes. Critique Internationale, Presses de sciences po, 2000, 6 (6), pp.38-46. ⟨hal-01011208⟩

Partager

Métriques

Consultations de la notice

159

Téléchargements de fichiers

183