Accéder directement au contenu Accéder directement à la navigation
Article dans une revue

Atomisation des fins et radicalisme des moyens : De quelques conflits africains

Résumé : La longue guerre de libération de l'Érythrée et celle, aujourd'hui, du Kivu fournissent deux illustrations de ce qui est peut-être une explication de la violence extrême observée dans maints conflits contemporains, notamment (mais pas seulement) africains : d'une part, la déconnexion entre des rationalités locales et les buts affichés par les leaders "nationaux" ; d'autre part, une expérience de l'État faible ou déstabilisante chez les acteurs des mouvements armés qui, souvent, ont basculé dans la guerre pour des motivations parfaitement "rationnelles" pour ensuite, au fil du conflit, peiner à construire un objectif politique aisément déchiffrable. Reste que les sociétés ou les groupes qui sont au cœur des conflits les plus meurtriers font rarement le choix de l'anomie et essaient, avec des succès divers et le plus souvent extrêmement fragiles, de reconstituer un lien social que la guerre a dissous.
Type de document :
Article dans une revue
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [6 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://hal-sciencespo.archives-ouvertes.fr/hal-01011206
Contributeur : Spire Sciences Po Institutional Repository <>
Soumis le : lundi 23 juin 2014 - 12:22:02
Dernière modification le : vendredi 4 septembre 2020 - 16:46:52
Archivage à long terme le : : mardi 23 septembre 2014 - 11:15:11

Fichier

ci06p159-175.pdf
Accord explicite pour ce dépôt

Identifiants

Collections

Citation

Roland Marchal. Atomisation des fins et radicalisme des moyens : De quelques conflits africains. Critique Internationale, Presses de sciences po, 2000, 6 (6), pp.159-175. ⟨hal-01011206⟩

Partager

Métriques

Consultations de la notice

212

Téléchargements de fichiers

167