Qu'est-ce qu'un crime de masse ? Le cas de l'ex-Yougoslavie

Résumé : Dans la guerre, il faut tuer pour ne pas être tué : le risque de mourir représente une menace réelle. Dans le crime de masse, en revanche, la menace de mort est imaginaire puisque l' "ennemi" à détruire est sans armes. En ex-Yougoslavie tout particulièrement, la peur avivée par la propagande a joué ainsi un rôle fondamental : pour des raisons qui tiennent à l'histoire des Balkans, la manipulation a été relativement aisée. Une fois l'angoisse portée à son comble, le passage à l'acte criminel peut s'opérer et le crime de masse se dérouler selon un dispositif rationnel et efficace. Reste à s'interroger sur les atrocités "gratuites" qui sont allées de pair avec la purification ethnique. Il paraît difficile, en l'état actuel des connaissances, de trancher entre deux interprétations contradictoires, selon lesquelles ces atrocités ont un sens (Arendt) ou n'en ont point (Sofsky).
Type de document :
Article dans une revue
Liste complète des métadonnées

https://hal-sciencespo.archives-ouvertes.fr/hal-01011204
Contributeur : Spire Sciences Po Institutional Repository <>
Soumis le : lundi 23 juin 2014 - 12:20:42
Dernière modification le : jeudi 11 juillet 2019 - 17:06:02
Document(s) archivé(s) le : mardi 23 septembre 2014 - 11:17:02

Fichier

ci06p143-158.pdf
Accord explicite pour ce dépôt

Identifiants

Collections

Citation

Jacques Sémelin. Qu'est-ce qu'un crime de masse ? Le cas de l'ex-Yougoslavie. Critique Internationale, Presses de sciences po, 2000, 6 (6), pp.143-158. ⟨hal-01011204⟩

Partager

Métriques

Consultations de la notice

366

Téléchargements de fichiers

342