A propos de la volatilité de l'euro - Archive ouverte HAL Access content directly
Journal Articles Revue de l'OFCE Year : 1998

A propos de la volatilité de l'euro

(1) , (1)
1

Abstract

Faut-il craindre que l'instauration de l'euro accroisse la volatilité des taux de change à l'échelle mondiale ? Cet article utilise une maquette à trois pays pour comparer la volatilité du taux de change selon la nature des chocs et le régime de change en Europe (change flexible, SME ou UEM). Si, théoriquement, le taux de change d'un grand pays fermé fluctue plus que celui d'un petit pays ouvert, les résultats sont mitigés dans le cas spécifique de l'euro. Le surplus de volatilité n'aurait lieu que pour des chocs de demande ou des chocs d'offre externe. La volatilité serait réduite à la suite de chocs d'offre interne. Ces résultats s'inversent si la sensibilité du commerce intra-européen aux prix relatifs est particulièrement forte. Dans le cas de chocs communs en Europe, le surplus de volatilité permettrait une meilleure stabilisation économique. Pour les chocs ne frappant qu'un pays, l'euro serait plus stable que la monnaie du pays touché, mais cette stabilité nuirait à la stabilisation économique. Toutefois, l'indépendance de la BCE pourrait conduire à de fortes variations de l'euro à la suite de chocs inflationnistes. Par ailleurs, la paralysie des politiques budgétaires induites par le Pacte de stabilité rendrait nécessaires des politiques monétaires plus actives, ce qui serait une source d'instabilité (...).
Fichier principal
Vignette du fichier
5-65.pdf (168.46 Ko) Télécharger le fichier
Origin : Explicit agreement for this submission
Loading...

Dates and versions

hal-01010668 , version 1 (20-06-2014)

Licence

Attribution - NonCommercial - NoDerivatives - CC BY 4.0

Identifiers

Cite

Jérôme Creel, Henri Sterdyniak. A propos de la volatilité de l'euro. Revue de l'OFCE, 1998, 65, pp.199-226. ⟨10.3406/ofce.1998.1500⟩. ⟨hal-01010668⟩
144 View
304 Download

Altmetric

Share

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More