De la guerre au maintien de la paix : le nouveau business mercenaire - Archive ouverte HAL Access content directly
Journal Articles Critique Internationale Year : 1998

De la guerre au maintien de la paix : le nouveau business mercenaire

(1)
1

Abstract

Les conflits dits "de basse intensité" sont de plus en plus souvent menés par des sociétés privées de sécurité, sur lesquelles la communauté internationale se décharge de ses velléités d'intervention. Un nouveau mercenariat se développe, notamment en Afrique, à la faveur des bouleversements stratégiques de l'après-guerre froide et des opportunités financières de la mondialisation. Ces sociétés transnationales de mercenaires ne cessent de diversifier leurs activités (sécurité, renseignement, analyse de risque, mais aussi exploitation de mines ou d'autres ressources parfois obtenues sous forme de concessions en paiement de leurs services). Elles recherchent aussi de nouveaux marchés, ce qui passe notamment par la reconnaissance d'une légitimité internationale par les grandes puissances. A cette fin, elles proposent de fournir clés en mains non plus seulement la guerre, mais aussi le peace-keeping. Mais est-il bien sage de sous-traiter la paix à des professionnels de la guerre ?
Fichier principal
Vignette du fichier
article-criti-1290-7839-1998-num-1-1-1365.pdf (94.11 Ko) Télécharger le fichier
Origin : Explicit agreement for this submission
Loading...

Dates and versions

hal-01010390 , version 1 (19-06-2014)

Licence

Attribution - NonCommercial - NoDerivatives - CC BY 4.0

Identifiers

Cite

Richard Banégas. De la guerre au maintien de la paix : le nouveau business mercenaire. Critique Internationale, 1998, 1 (1), pp.179-194. ⟨10.3406/criti.1998.1365⟩. ⟨hal-01010390⟩
248 View
451 Download

Altmetric

Share

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More