La démocratie parlementaire indienne en question

Résumé : Arrivé au poste de Premier ministre au lendemain des élections de mai 1996, à la tête d'un gouvernement de Front uni (United Front), H.D. Gowda tombe en avril 1997. Même s'il est rapidement remplacé par I.K. Gujral, un ancien proche conseiller d'Indira Gandhi, peu d'observateurs se risquent à parier sur la longévité du nouveau gouvernement. Cette incertitude témoigne de la nouvelle ère dans laquelle " la plus grande démocratie du monde ", peuplée de 846 millions d'habitants selon le dernier recensement de 1991, est entrée depuis maintenant quelque deux décennies. Cette étude se propose de ne s'en tenir qu'à une facette de la réalité politique de l'Inde : sa démocratie parlementaire (...).
Type de document :
Article dans une revue
Liste complète des métadonnées

https://hal-sciencespo.archives-ouvertes.fr/hal-01010350
Contributeur : Spire Sciences Po Institutional Repository <>
Soumis le : jeudi 19 juin 2014 - 15:45:01
Dernière modification le : lundi 17 juin 2019 - 18:26:05
Document(s) archivé(s) le : vendredi 19 septembre 2014 - 11:16:45

Fichier

etude25.pdf
Accord explicite pour ce dépôt

Identifiants

Collections

Citation

Max-Jean Zins. La démocratie parlementaire indienne en question. Etudes du CERI, 1997, pp.1-35. ⟨hal-01010350⟩

Partager

Métriques

Consultations de la notice

195

Téléchargements de fichiers

1262