Immobilier et politique monétaire

Résumé : Nous proposons dans cet article une modélisation et des estimations économétriques permettant de représenter et de quantifier le canal de stimulation monétaire par l'immobilier. Cette modélisation apparaît robuste, conduit à un ordre de grandeur plausible et permet de mesurer les différences de sensibilité des différents pays à la stimulation monétaire entreprise depuis 2001. D'après nos estimations, la sensibilité de l'économie européenne à une baisse des taux d'intérêt est deux à trois fois inférieure à celle de l'économie américaine. Combinée à une réactivité plus faible et plus timide de la banque centrale, cela implique une moindre régulation de la conjoncture de la zone euro par les taux d'intérêt. La moindre sensibilité de l'économie européenne résulte de facteurs multiples et complexes : d'une part, les évolutions défavorables du revenu et du chômage ont limité le développement de l'endettement des ménages en France et en Allemagne ; d'autre part, des facteurs structurels, liés au fonctionnement du système bancaire, limitent l'impact de la politique monétaire via ce canal en Europe.
Type de document :
Article dans une revue
Liste complète des métadonnées

https://hal-sciencespo.archives-ouvertes.fr/hal-01010123
Contributeur : Spire Sciences Po Institutional Repository <>
Soumis le : jeudi 19 juin 2014 - 11:43:51
Dernière modification le : lundi 17 juin 2019 - 18:26:09
Document(s) archivé(s) le : vendredi 19 septembre 2014 - 10:57:07

Fichier

7-96.pdf
Accord explicite pour ce dépôt

Identifiants

  • HAL Id : hal-01010123, version 1
  • SCIENCESPO : 2441/1753

Collections

Citation

Eric Heyer, Xavier Timbeau. Immobilier et politique monétaire. Revue de l'OFCE, Presses de Sciences Po, 1996, pp.115-151. ⟨hal-01010123⟩

Partager

Métriques

Consultations de la notice

255

Téléchargements de fichiers

214