Les groupes islamistes entre guérilla et négoce - Archive ouverte HAL Access content directly
Journal Articles Les études du CERI Year : 1995

Les groupes islamistes entre guérilla et négoce

(1)
1

Abstract

Des actes de sabotage multiples constituent, parallèlement à la liste des victimes de ce conflit, l'actualité tragique de l'Algérie : destructions de ponts, incendies de wagons, d'hôtels, de véhicules, d'entreprises publiques, d'écoles, de mairies etc. Le compte rendu, décontextualisé, de ces événements par les médias, laisse une impression d'anarchie, de chaos où la finalité des actions des principaux protagonistes, tant l'armée que les deux principales factions islamistes, le GIA et l'AIS, se perd dans une violence nihiliste. L'assimilation de l'opposition armée à des " terroristes " ou à des " hérétiques " par les dirigeants algériens tente d'ordonner ce désordre apparent. La division manichéenne, par les islamistes, de la société algérienne entre " partisans du djihad " et " ennemis de l'islam " s'inscrit dans un registre identique : transformer l'illisibilité politique et religieuse de ces actes en action licite dans le cadre prescrit par le djihad (...).
Fichier principal
Vignette du fichier
etude3.pdf (80.77 Ko) Télécharger le fichier
Origin : Explicit agreement for this submission

Dates and versions

hal-01010076 , version 1 (19-06-2014)

Identifiers

Cite

Luis Martinez. Les groupes islamistes entre guérilla et négoce : Vers une consolidation du régime algérien ?. Les études du CERI, 1995, 3, pp.1-26. ⟨hal-01010076⟩
146 View
302 Download

Share

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More